A faire pour un prêt personnel

Que faut-il faire pour un prêt personnel ?

La souscription à un prêt n’est pas une chose à prendre à la légère. L’emprunteur s’engage non seulement à honorer des mensualités, mais aussi à éviter les impayés. Puisqu’emprunter de l’argent coûte également de l’argent. Les points qui seront explicités suivants, figurent dans la liste des préventions lors d’une souscription à une formule de crédit.

Simulation prêt personnel

Étude de faisabilité du prêt

La contraction d’un prêt n’est pas une chose facile à faire. Cette opération recèle de nombreux enjeux, si l’on ne cite que la difficulté du montant à demander, le choix du taux et des mensualités, sa combinaison avec les autres prêts, etc. Ces raisons justifient la mise en place d’un plan financier.

Il paraît inévitable d’analyser ses capacités de remboursement pour éviter des risques d’impayés. L’emprunteur devra faire une étude basée sur sa situation financière, puisque les banques procèderont de la même manière avant de valider une demande.

Afin d’éviter un rejet lors de sa demande de crédit, mieux vaut prendre les mesures qui s’imposent. À l’aide des services d’un courtier, il est possible de connaître ses capacités de remboursement. Sinon, vous pouvez faire un bref calcul de vos revenus mensuels auxquels vous déduirez toutes vos charges.

Elles impliquent les factures mensuelles, les charges quotidiennes, le loyer, les mensualités des autres prêts (hypothèque, crédit auto, etc.). La somme restant vous servira de base pour calculer le montant que vous pourriez emprunter.

Puisque plus la somme est importante ; plus les mensualités pourront durer. Votre situation professionnelle jouera alors un grand rôle dans cette étude de faisabilité. Plus elle est stable plus la faisabilité d’un emprunt est élevée.

Choix du prêt personnel au meilleur taux

Les experts s’accordent à dire qu’il est préférable de signer un bon contrat de crédit que de se contenter d’un prêt avantageux. Cela s’explique dans les modalités de remboursements. Les néophytes se bousculent vers les offres avec les taux les plus bas. Or, la vraie solution financière réside dans l’obtention d’un contrat de crédit plus souple et plus avenant. Vous ne devez pas signer tête baissée une offre avec un taux très bas sans avoir étudié de près ses conditions.

En effet, il se peut que les frais et les charges gonflent la totalité des remboursements, comme les frais de dossier ou autre. Pour éviter de futurs problèmes, faites appel à un courtier pour vous expliquer toutes les formalités et les détails d’une offre de crédit.

Ou encore, établissez préalablement votre propre calcul et utilisez un comparateur de prêt. Cette astuce vous aidera à obtenir des informations telles que la totalité des TAEG chez toutes ces nombreuses banques en Wallonie. Afin d’éviter d’autres problèmes, mieux vaut contacter une banque ou un organisme expérimenté, tel que Cetelem, ING, Hello bank !, Cofidis, Buy way, Belfius, etc.

La liste est bien longue, mais leurs longues présences dans le milieu font une nette différence en matière de qualité de service et de fiabilité des ressources.

Élaboration d’une demande de prêt

Une fois que vous avez trouvé la formule de prêt qui vous convient, prenez soin de bien structurer votre demande de prêt. Vous pouvez suivre les indications sur le site dans le cas d’une demande en ligne en remplissant les informations demandées. Vous pouvez également demander à un intermédiaire de vous aider à élaborer votre demande afin que celle-ci puisse être acceptée auprès de la banque.

Notons que la procédure de validation des demandes de crédit est une étape très stricte. Elle repose sur une analyse des facultés de remboursement du consommateur et de ces antécédents auprès du CCP ou Central de Crédit aux Particuliers.

Les conseils d’un courtier pourront vous aider à franchir cette étape et obtenir dans les plus brefs délais une réponse positive à votre demande.